Accueil > Derniers articles > Espaces verts : les plus beaux parcs de Lyon et des environs
parcs lyon

Espaces verts : les plus beaux parcs de Lyon et des environs

Lyon est une grande ville, une vraie ! Mais les Lyonnais sont très attachés à la nature, qu’ils cherchent volontiers le week-end, le temps d’une randonnée ou d’une sortie à la montagne. Cependant, pas besoin de sortir de Lyon pour profiter d’espaces verts : les parcs de la Métropole offrent des oasis de verdure idéales pour une balade, un pique-nique, un footing ou une pause lecture.

Voici une sélection des plus beaux parcs et espaces verts de Lyon et des alentours.

Le parc de la Tête-d’Or, l’incontournable

Le parc de la Tête-d’Or est le plus emblématique de Lyon. Avec ses 117 hectares, c’est le plus grand parc urbain de France. Il a été ouvert en 1857, en même temps que Central Park à New York… et on peut dire qu’il rivalise de beauté avec celui-ci !

Les enfants aiment se promener dans son zoo (400 espèces), profiter d’une balade en poney, d’un tour de manège, ou d’un spectacle de Guignol. C’est aussi un parc idéal pour courir et pique-niquer sur l’herbe. À ne pas manquer si vous vous y promenez : le jardin botanique, qui abrite 16 000 espèces de plantes, rassemblées notamment dans une magnifique roseraie et des serres tropicales splendides.

Le truc en plus : louer un pédalo pour profiter d’une balade sur le lac artificiel, avec vue sur la Cité internationale.

Le parc Blandan, l’ancien bastion militaire

En 2014, le site du fort militaire Blandan a été aménagé en parc, qui constitue aujourd’hui un véritable poumon vert à la croisée des 3e, 7e et 8e arrondissements de Lyon.

On arrive au parc Blandan par une grande esplanade côté rue du Repos, mais les espaces verts se situent un peu plus loin. En hauteur, on découvre un grand jardin, des tables de pique-nique et des pistes pour jouer à la pétanque.

Dans les anciennes douves du château (qui doit prochainement accueillir un projet lié à la restauration et à l’hôtellerie) s’étend une grande prairie, où les Lyonnais aiment se prélasser ou jouer au ballon. Les sportifs profitent aussi d’un skate park, de terrains de sport (volley, basket), et d’installations variées pour le renforcement musculaire.

Un « parcours biodiversité » complète le lieu, où les arbres poussent en toute liberté, sans entretien particulier, ni surtout aucun pesticide.

À ne pas manquer pour les enfants : la vague des remparts, une installation géante et hyper ludique, avec une paroi qui invite à l’escalade, des toboggans tubulaires et des galeries secrètes !

Le parc des hauteurs sur la colline de Fourvière

Le parc des hauteurs relie la basilique de Fourvière au cimetière de Loyasse, passe par les sites archéologiques de la colline et descend jusqu’aux quais de Saône par le jardin du Rosaire. Au total, des kilomètres de chemins arborés permettent de naviguer entre une roseraie, un jardin d’hortensias et un autre de pivoines… avec des belvédères qui offrent des vues imprenables sur Lyon et la basilique.

On y retrouve également une piste de VTT, qui sillonne en partie sur l’ancienne piste de ski de la Sarra (fonctionnelle dans les années 60-70).

Le parc de Gerland

Quand on longe les berges du Rhône vers le sud, on finit par tomber sur le parc de Gerland, un grand espace vert qui fait face au quartier de la Confluence. C’est un endroit idéal pour courir mais aussi pour se promener.

On y trouve de nombreuses espèces de plantes et à la tombée de la nuit, le lieu s’éclaire de couleur et devient jardin chromatique. Les amoureux de vélo pourront y découvrir une piste cyclable qui se prolonge jusqu’au parc de Miribel-Jonage au nord (voir plus bas), en passant par la Cité internationale.

Le parc de la Feyssine

À l’opposé du parc de Gerland, au nord quand on parcourt les quais du Rhône, on trouve le parc de la Feyssine. Cette ancienne zone de captage des eaux (qui a permis d’alimenter l’agglomération lyonnaise en eau potable pendant plus de 90 ans !) est devenue un immense espace vert de 45 hectares où la nature a repris ses droits. Fait notable : son entretien n’a recours à aucun pesticide ni engrais de synthèse, et de nombreuses espèces y ont élu domicile. C’est un lieu paisible et boisé, bien à l’abri du tumulte de la ville.

Le parc de Lacroix-Laval

Dans l’ouest lyonnais, à quelques kilomètres seulement de la ville s’étend le parc de Lacroix-Laval. Situé entre de Marcy-L’Étoile, Charbonnières-les-Bains et la Tour-de-Salvagny, ce grand domaine de 115 hectares offre à voir de grandes pelouses, un petit bois ainsi qu’un château, dont les fondations datent du 12è siècle. Un véritable havre de paix, qui invite à la flânerie !

Le parc de Miribel-Jonage

C’est la destination estivale des Lyonnais par excellence ! Cet immense parc de 2200 hectares dispose notamment d’un lac, sur les rives duquel sont aménagées de petites plages. Badminton, golf, vélo, tyrolienne, mais aussi aviron, kayak ou catamaran… ici, tout est pensé pour les loisirs. Attention à l’affluence les jours de forte chaleur !

Diana

Après plus de dix ans passés à Paris, Diana s'installe à Lyon en 2016 et en découvre compulsivement toutes les bonnes adresses. Pour partager ses meilleures trouvailles, elle crée Inside Lyon. Ça tombe bien : geekette sur les bords, elle aime autant l'écriture et la gestion de site internet que la cuisine libanaise et l'opéra ! Elle est également la co-auteure du city guide Lyon, Pour un week-end ou pour la vie (128 pages). Son Instagram : @diana.izakna

Et vous, vous en pensez-quoi ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.