Accueil > Lyon Inside & Out > Émilie Ettori, de l’architecture à l’illustration
Émilie Ettori dans son atelier

Émilie Ettori, de l’architecture à l’illustration

Le nom d’Émilie Ettori sonne déjà familier. Et pour cause ! À 27 ans, cette jeune illustratrice lyonnaise s’est fait remarquer avec des portraits de quartiers reconnaissables entre mille. Son coup de crayon, son sens du détail et ses quartiers vus du ciel sont caractéristiques de son œuvre.

La vocation artistique d’Émilie Ettori

Émilie est arrivée comme une comète sur la scène de l’illustration. Architecte de formation, elle a exercé en cabinet puis à son propre compte. Le métier lui plaît beaucoup, mais Émilie ne s’épanouit pas dans une vie de bureau. « Je viens d’un milieu artistique. Mon père est chanteur, ma mère est toujours sur les tournées avec lui. Peut-être à cause de ça, j’ai eu du mal à m’habituer aux exigences du salariat. Malgré moi, j’ai adopté le même mode de vie que mes parents », raconte Émilie.

En 2016, Émilie Ettori plaque tout : elle qui a toujours beaucoup dessiné, elle se met à réaliser des vues du ciel de Lyon et découvre la sérigraphie. La séri-quoi ? « C’est tout simple ! », se passionne Émilie. « On dessine sur un calque qu’on appose sur un tissu maillé très fin, enduit de liquide photo-sensible. On expose très fortement à la lumière, on attend, et on obtient une espèce de négatif, que l’on peut ensuite utiliser pour une reproduction sur différents matériaux : papier, tissu… » On aura même droit à un petit croquis explicatif, visible à la fin de cet article.

Les travaux d’Émilie plaisent tout de suite à ses amis, qui l’encouragent à ouvrir sa boutique Etsy et à se manifester sur différents marchés de créateurs. Très vite, les clients et les marques la repèrent. Les commandes démarrent. Des particuliers, mais aussi des entreprises. Récemment, elle réalise une couverture pour le magazine Vivre Lyon et une fresque pour le café Comme à la maison.

Depuis juin 2017, Émilie s’est installée dans un ancien atelier de polissage à Neuville-sur-Saône, où elle peut travailler sans craindre que son appartement garde la mémoire des différentes encres qu’elle utilise.

Projets et inspirations

Quand on lui demande si ces portraits de quartiers si caractéristiques – qu’elle a déjà réalisés dans plusieurs arrondissements de Lyon mais aussi de Paris – sont une « période », Émilie est un peu surprise. « Oui, j’imagine. Je ne me pose pas tant de questions. Tout est allé très vite jusqu’à maintenant, et je suis à l’écoute de mon avenir. Tout ce que je sais, c’est que j’ai envie d’aller plus loin, de découvrir plus de techniques, pourquoi pas la gravure. »

Car Émilie Ettori est une grande curieuse. Elle s’intéresse à de nombreuses formes de création artistique. Quand on lui demande qui sont ses artistes lyonnais préférés, elle se met même à parler musique avant de penser aux arts plastiques. « J’essaie de ne pas trop regarder ce qui se fait actuellement dans le domaine de l’illustration. Par peur d’être paralysée peut-être, ou d’être influencée malgré moi. »

Niveau projets, Émilie est en pleine ébullition créative. « Aucune journée ne se ressemble et je passe beaucoup de temps sur des sujets non créatifs, comme ma présence sur les marchés de créateurs ou l’animation de mon compte Instagram. Mais j’ai beaucoup de projets en tête, et j’aimerais consacrer du temps à une autre forme d’expression : l’écriture. »

Affaires à suivre…


Les travaux d’Émilie Ettori sont en vente sur sa boutique Etsy et dans plusieurs boutiques à Lyon : Mathûvu, Kiosque in Lyon, Maison Métagram, La Valise d’Élise, L’Effet Canopée, Le Luminarium, Pause Création, la boutique de Fourvière et le café Comme à la maison (où sa fresque sera exposée jusqu’en septembre 2017).

Un grand merci à Émilie Ettori pour son accueil et ses réponses à nos questions de curieux !

Bonus : la sérigraphie expliquée par Émilie Ettori

La sérigraphie expliquée par Émilie Ettori
La sérigraphie expliquée par Émilie Ettori

Diana

Originaire de Paris, Diana vit à Lyon depuis 2016, et en découvre compulsivement toutes les bonnes adresses. Elle partage son temps entre un poste de responsable comm dans une start-up, l'animation d'Inside Lyon, la cuisine végétarienne et les concerts de musique classique. Vous voulez manger une bonne pizza ? C'est à elle qu'il faut demander !

Émilie Ettori, de l’architecture à l’illustration commentaires

Et vous, vous en pensez-quoi ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.