Accueil > Lyon Inside & Out > Apprenez les bases du bouturage avec Maison Bouture
Bouturage
© Photo : Maison Bouture

Apprenez les bases du bouturage avec Maison Bouture

Maison Bouture – que vous connaissez pour ses grandes ventes de plantes à Lyon – nous a expliqué ce que c’était que le bouturage, et a accepté de partager avec vous ses techniques pour réussir à faire pousser vos propres plantes…

Le bouturage, qu’est-ce que c’est ?

Le bouturage consiste à prélever sur une plante soit un rameau, une feuille ou un surgeon (nouvelle pousse au pied d’une plante, qui provient du sol) et de mettre ces prélèvements dans des conditions telles que ces boutures vont développer des racines et deviendront alors de véritables plantes.

Le bouturage permet d’obtenir une plante-fille qui aura exactement les mêmes caractéristiques génétiques que la plante-mère (même couleur, même port, etc.). Il s’agit de son clone ! Il est donc recommandé de bouturer des plantes en parfaite santé et vigoureuses.

Ce procédé de multiplication végétative est très différent de la reproduction des plantes par graines ou semis qui est un mode de reproduction sexuée. Dans ce cas-là, la nouvelle plante aura ses propres caractéristiques génétiques.

Les différentes techniques de bouturage

En clair, comment ça marche ? Il existe différents types de bouturage en fonction des plantes. 

Le bouturage de tige

On coupe une tige d’environ 15 cm, sous un nœud, et on l’effeuille à sa base. On la plante dans un mélange léger (moitié terreau, moitié sable) pour faciliter l’enracinement.

Ça fonctionne avec : Bruyère, fougères, chrysanthème, arbustes, etc.

La bouture en eau

Il s’agit de placer les tiges préalablement coupées dans un verre d’eau. Une méthode simple qui permet de suivre l’apparition de nouvelles racines. Une fois que les racines sont suffisamment grandes, la bouture peut-être repiquée dans du terreau.

Ça fonctionne avec : Bégonia, lierre, tradescantia, laurier, philodendron, fittonia, etc. 

Le bouturage à talon

On prélève une branche secondaire en la détachant de la tige principale tout en gardant un petit bout de cette tige qui les réunissait. C’est de cette zone que les racines devraient apparaître. On plante ensuite cette plante dans un mélange léger (moitié terreau, moitié sable).

Ça fonctionne avec : Romarin, lavande, rosier, plantes grimpantes, conifères, etc.

Le bouturage à crossette

Une méthode idéale pour les oliviers ou les vignes. C’est comme le bouturage à talon à la différence qu’on conserve une partie d’environ 1,5 cm du rameau principal.

Ça fonctionne avec : Spirées, vignes, etc.

Bouturage de feuille

On prélève les feuilles de la plante et on la pose simplement sur le mélange de terreau et de sable. Humidifier régulièrement le mélange et ne pas le laisser au soleil direct. Au bout de quelques semaines, les boutures seront à nouveau enracinées.

Ça fonctionne avec : Cactus, succulentes, kalanchoes, crassula, etc.

Alors, à vos boutures pour vous préparer un intérieur végétal et très do it yourself !


Un grand merci à Maison Bouture pour ces explications très détaillées ! Pour suivre les aventures de Maison Bouture, rendez-vous sur leur compte Instagram et sur leur page Facebook.

Diana

Après plus de dix ans passés à Paris, Diana s'installe à Lyon en 2016 et en découvre compulsivement toutes les bonnes adresses. Pour partager ses meilleures trouvailles, elle a l'idée de créer Inside Lyon. Ça tombe bien : geekette sur les bords, elle aime autant l'écriture et la gestion de site internet que la cuisine libanaise et l'opéra ! Son Instagram : @diana.insidelyon

Et vous, vous en pensez-quoi ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.