Accueil > Derniers articles > TNP Villeurbanne, saison 2017-18 : les spectacles à ne pas manquer
TNP saison 2017-2018

TNP Villeurbanne, saison 2017-18 : les spectacles à ne pas manquer

Cette année encore, le Théâtre National Populaire (TNP) de Villeurbanne dévoile une programmation riche en spectacles tous plus géniaux les uns que les autres. Pour vous aider à faire votre choix, nous avons sélectionné les spectacles qui nous font le plus envie cette saison.

Du 11 au 28 octobre : Ubu Roi (ou presque) • D’Alfred Jarry • Mise en scène : Christian Schiaretti

Ubu roi au TNP
Ubu roi d’Alfred Jarry, mise en scène : Christian Schiaretti, au TNP

Si l’on devait citer une des premières pièces appartenant au mouvement du théâtre de l’absurde, ce serait sans doute Ubu roi d’Alfred Jarry (1896), dont le personnage principal a par ailleurs donné l’adjectif « ubuesque ». Cette parodie du pouvoir promet au spectateur de grands éclats de rire. Avec Christian Schiaretti (directeur du TNP) à la mise en scène, on peut être sûr de passer un moment incroyable.

Quoi ? Ubu Roi (ou presque), d’Alfred Jarry, mis en scène par Christian Schiaretti.
Quand ? Du 11 au 28 octobre 2017.
On y va si : on veut rire un bon coup au théâtre ou re-découvrir un grand classique du burlesque.
Plus d’infos et réservation.

Du 5 au 23 décembre : Hôtel Feydeau • Mise en scène : Georges Lavaudant

Hôtel Feydeau au TNP
Hôtel Feydeau, mis en scène par Georges Lavaudant au TNP.

Georges Lavaudant mélange plusieurs pièces de Georges Feydeau pour créer ce spectacle haut en couleurs (autant dans le texte que dans les décors et costumes). Le théâtre de Feydeau, pour les novices, c’est du vaudeville. C’est-à-dire une comédie qui met en scène le couple – disons plutôt l’adultère – à laquelle on ajoute des chansons de cabaret. Promesse d’humour gras mais ne boudons pas notre plaisir, on adore ça !

Quoi ? Hôtel Feydeau de Georges Feydeau, mis en scène par Georges Lavaudant.
Quand ? Du 5 au 23 décembre 2017.
On y va si : on a envie ou besoin de rire à s’en taper les cuisses.
Plus d’infos et réservation.

Du 8 au 11 février : Journal d’un disparu • De Leoš Janáček • Mise en scène : Ivo van Hove

Journal d'un disparu au TNP
Journal d’un disparu de Leoš Janáček, mise en scène de Ivo van Hove, au TNP

Ce spectacle en tchèque surtitré en français, sorte d’« opéra miniature » du compositeur Leoš Janáček, est monté en partenariat avec l’Opéra de Lyon. La mise en scène est confiée au grand Ivo van Hove, qui a triomphé la saison passée avec Les Damnés à Avignon ou encore Vu du Pont avec Charles Berling, et que les amateurs d’opéra connaissent bien également !

Inspiré de poèmes de Josef Kalda, le Journal d’un disparu raconte l’histoire d’un amour passionné qui va pousser un homme à tout quitter pour une jeune femme tzigane.

Quoi ?  Journal d’un disparu de Leoš Janáček, mis en scène par Ivo van Hove.
Quand ? Du 8 au 11 février.
On y va si : on aime la musique et le mélange des genres, on veut s’émerveiller de la mise en scène d’Ivo van Hove et être bouleversé par l’histoire d’un amour sans frontières.
Plus d’infos et réservation.

Du 28 février au 10 mars : Le Chant de l’oiseau amphibie • Texte et mise en scène : Wajdi Mouawad

Le chant de l'oiseau amphibie au TNP
Le Chant de l’oiseau amphibie, texte et mise en scène de Wajdi Mouawad, au TNP

Cette création de Wajdi Mouawad en arabe, hébreu, anglais et allemand (surtitrée en français) est la rencontre de trois histoires. Celle de Léon l’Africain, un musulman érudit du XVème siècle forcé à se convertir au christianisme ; la légende merveilleuse d’un oiseau tellement attiré par la vie aquatique que des branchies lui poussent ; enfin, une histoire d’amour de nos jours entre un juif allemand et une Arabe.

Quoi ? Le Chant de l’oiseau amphibie, texte et mise en scène de Wajdi Mouawad.
Quand ? Du 28 février au 10 mars 2018.
On y va si : on ne veut pas louper la dernière création du Libanais Wajdi Mouawad, Grand prix du théâtre de l’Académie française en 2009.

Du 23 au 30 mars : La Pitié dangereuse • De Stefan Zweig • Mise en scène : Simon McBurney

La pitié dangereuse, au TNP
La Pitié dangereuse de Stefan Zweig, mise en scène de Simon McBurney, au TNP

Le metteur en scène britannique Simon McBurney traite le sujet de la compassion à travers ce roman de Stefan Zweig. Invité à dîner chez un riche propriétaire, le jeune soldat Hofmiller passe un excellent moment. Pour clôturer cette soirée, il invite à danser la fille de son hôte, Édith. Devant la gêne que cela produit, il s’interroge mais finit par apprendre qu’Edith est paralysée. Honteux, il lui fait envoyer des fleurs le lendemain puis lui rend visite, jusqu’à ce qu’Édith tombe follement amoureuse de lui.

À la veille de la Seconde Guerre Mondiale, dans une Autriche en passe d’écrire quelques-unes des pages les plus noires de son histoire, cette amourette au départ banale va se terminer d’une façon tragique.

Quoi ? La Pitié dangereuse de Stefan Zweig, mise en scène de Simon McBurney.
Quand ? Du 23 au 30 mars 2018.
On y va si : on aime les textes de Stefan Zweig et on ne veut pas rater Simon McBurney qui ne vient que rarement en France.
Plus d’infos et réservation.


Pour connaître la programmation complète de la saison 2017-2018, rendez-vous sur le site du TNP.

Clara

Après avoir vécu aux Caraïbes et parcouru l'Asie sac au dos, Clara la globe-trotteuse est aujourd'hui de retour à Lyon, sa ville natale qu'elle connaît comme sa poche. Curieuse et passionnée, elle court les bonnes adresses et les théâtres : là où il y a du gâteau – ou un spectacle – elle va !

Et vous, vous en pensez-quoi ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.