Accueil > La bonne chère > Le Grand Réfectoire, l’élégante brasserie du Grand Hôtel-Dieu
Le Grand Réfectoire

Le Grand Réfectoire, l’élégante brasserie du Grand Hôtel-Dieu

Depuis la réouverture du Grand Hôtel-Dieu, de nombreuses enseignes de restauration ont vu le jour dans l’enceinte historique du bâtiment. Mais l’ouverture la plus attendue était sans aucun doute celle du Grand Réfectoire, à l’automne 2018.

Le Grand Réfectoire
Vue extérieure du Grand Réfectoire, le restaurant du Grand Hôtel Dieu

L’ancienne salle à manger – où les sœurs prenaient leurs repas dès l’an 1747 – a été rénovée de fond en comble. Situé au sein d’un ensemble classé au titre des monuments historiques, ce réfectoire était un petit bijou que les architectes avaient pour défi de mettre en valeur tout en respectant son histoire… Pari réussi !

Le Grand Réfectoire : l’élégance dans le dénuement

Sous une hauteur de plafond impressionnante, les décorateurs ont su rendre hommage au riche passé du lieu. Pierre blanche, voûtes, vitraux : tout y est. Les investisseurs ont dépensé plusieurs millions d’euros pour réhabiliter la salle et en faire un restaurant digne de la Cité de la gastronomie qui se tiendra à côté.

Ce Grand Réfectoire est vraiment immense et peut accueillir 200 couverts (jusqu’à 350 aux beaux jours, lorsque la terrasse est ouverte). Des banquettes en cuir confortables et du mobilier moderne s’accommodent à merveille des grandes boiseries plus classiques qui habillent les murs.

La sobriété resplendit d’élégance et de raffinement dans ce Grand Réfectoire où les verres gravés côtoient sur les tables les serviettes brodées et la vaisselle choisie avec soin.

Le Grand Réfectoire
L’intérieur du Grand Réfectoire

Une carte classique et originale à la fois

Coté cuisine, c’est le chef étoilé Marcel Ravin, né à la Martinique et formé à Lyon, qui a élaboré la carte. Chaque semaine, il fait les allers-retours entre son restaurant de Monte-Carlo et la capitale de la gastronomie afin de s’assurer du bon fonctionnement de sa cuisine.

La carte est très alléchante et on perçoit l’influence du chef à travers le choix de quelques ingrédients exotiques venus des Caraïbes et d’ailleurs : épices, légumes, crustacés, etc…

La lecture du menu éveille les sens comme une véritable invitation au voyage. Difficile de se décider mais allez, il faut se lancer et passer commande !

En attendant nos plats, on picore les amuse-bouches servis pour nous faire patienter : des acras de morue à tremper dans une sauce acidulée et des minis sandwiches à la rosette, façon mille-feuilles. À boire ? On déguste un excellent verre de vin rouge de la cuvée de la Maison. L’entrée en matière est idéale…

Puis les assiettes arrivent. La présentation est superbe et épurée comme la décoration du restaurant. On vous a dit que le chef avait une étoile dans son restaurant monégasque ?

L’agneau des Alpilles (fondant à l’extrême) est servi avec une caponata d’aubergines et une polenta aux saveurs boisées. Une association très harmonieuse. Le thon snacké à la plancha est relevé par une sauce vierge légèrement épicée et complété par de l’avocat et du céleri, subtilement sublimés par des algues bien iodées. Quant au saumon – parfaitement cuit – il est associé à du pak choï (chou chinois), une écume de maracuja (fruit de la passion) et du saucisson pistaché ! Un véritable surf and turf à la lyonnaise…

Comme le lieu qui nous accueille, les plats représentant une alliance réussie entre la tradition et la modernité, transcendée par un vent d’exotisme.

Un dessert ? Oui ! On succombe pour la tartelette praline et citron combava et pour le Mont-Blanc revisité, onctueux à souhait. On prend son temps et on profite encore un petit peu du lieu avant de partir. Car ici, tout n’est que luxe, calme et volupté…

Prochaine étape : venir déguster les cocktails de Maestro Marc Bonneton (L’Antiquaire, le Soda Bar…) au sein de l’Officine, le bar voisin…

Au Grand Réfectoire, on aime :

  • Prendre son temps et observer le bal des plateaux immenses sur lesquels viennent et repartent les somptueuses assiettes de la maison ;
  • les conseils avisés des serveurs ;
  • La formule entrée-plat-dessert au doux prix de 21,50 € pour le déjeuner en semaine.

Le Grand Réfectoire
3 cour Saint-Henri au Grand Hôtel-Dieu, 69002 Lyon
04 72 41 84 96

Horaires : du lundi au vendredi de 12h à 14h et de 19h à 22h30 (jusqu’à 23h le vendredi), les samedis de 12h à 14h et les dimanches de 9h30 à 17h.

Plus d’info sur le site officiel du restaurant.

Emmanuel

Féru d'indie rock et de sport, Emmanuel est aussi un fin cuisinier. De quoi en faire un critique exigeant, quoique toujours enthousiasmé par les bons plans. Produit importé de Paris depuis 2016, il passerait presque pour un vrai Lyonnais désormais. Son Instagram : @bigmenew.

Et vous, vous en pensez-quoi ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.