Accueil > Lyon Inside & Out > Lyon vue par… Caroline Takvorian
Lyon vue par Caroline Takvorian

Lyon vue par… Caroline Takvorian

On a rencontré Caroline Takvorian, la créatrice de robes de mariées qui cartonne, et on en a profité pour lui demander ses bons plans à Lyon.

Ton restaurant préféré ?

Mathias (son fiancé, ndlr) et moi, on est fans de pizzas. On adore aller au Balmoral, rue Lanterne, à quelques pas des Terreaux. C’est un restaurant italien à l’ancienne, établi depuis les années 60 à Lyon, une véritable institution ! La déco est super kitsch, avec ses masques vénitiens aux murs… On est accro à leurs pizzas au feu de bois. Sinon, à quelques mètres de là, on aime aussi beaucoup le Butcher, célèbre pour ses viandes de grande qualité.

Un bar et un endroit pour sortir ?

Sans hésitation, L’Antiquaire pour ses cocktails parfaits, et La Maison Mère pour poursuivre la soirée.

Les lieux à fréquenter avec des enfants ?

Avec notre fille, Louise, on aime se balader au Parc de la Cerisaie, à la Croix-Rousse. Évidemment, elle aime aussi admirer les poissons à l’Aquarium. Et voir les animaux empaillés du Musée des Confluences ! Même si ça demande beaucoup d’attention de notre part, car à trois ans, sa seule idée est d’aller enfourcher les tigres.

Louise adore aussi venir à l’atelier, toucher les tissus, et plonger ses mains dans les perles et les strass. On l’a emmenée chez un fournisseur à Paris un jour, et à mesure qu’elle découvrait les différentes dentelles de Calais, elle s’écriait « ah ! c’est beau ça… » (rires).

Les créateurs lyonnais que tu aimes le plus ?

Il y a bien sûr Tand3m, un duo de deux sœurs qui réalisent à la main des accessoires cheveux délicats et absolument sublimes. Au Village des Créateurs, où j’ai eu mon showroom au début de l’histoire de ma marque, il y a Emmanuel de Maison Martin Morel. Je le connais depuis que je suis toute petite, on prenais des cours de peinture ensemble ! Il a eu une idée de génie : son grand père, qui était manufacturier de tissus, avait des carnets de motifs, qu’Emmanuel reprend pour les projeter sur des sweats, des t-shirts, de la tapisserie… À découvrir absolument !

L’aspect de Lyon qui te manque le plus quand tu t’éloignes ?

À part la pizzeria, tu veux dire (rires) ? Je dirais… tout simplement le rythme. On a la chance de tout pouvoir faire à pied ici : on habite à la Croix-Rousse, on travaille en bas des Pentes, nos fournisseurs ne sont pas loin… On a beaucoup gagné en qualité de vie, depuis qu’on est là.

Tu n’as pas toujours vécu ici ?

Je suis née et j’ai grandi ici. J’ai rencontré Mathias au lycée, puis on a commencé nos études à Lyon, avant de partir les poursuivre à Paris. On y a passé plus de dix ans, on y a démarré nos carrières et c’était génial ! Même si, à la longue, la frénésie de la ville peut devenir usante… Mais on aime toujours Paris, et on sera d’ailleurs ravis de pouvoir y retourner régulièrement, dans le cadre de notre projet de développement.

On est partis car on voulait se poser un peu, on avait le projet d’avoir un enfant. Je suis très famille, moi, et je n’ai que de bons souvenirs des après-midis chez les grands-parents, et des longs repas de famille. Je ne me voyais pas élever un enfant dans un appartement deux fois plus petit, deux fois plus cher, et avec mes parents à des kilomètres de là.

C’était comment, la ré-adaptation à la vie lyonnaise ?

Au début, un peu bizarre ! Le premier dimanche, j’étais dans le 6ème, j’avais l’impression d’être dans une ville-fantôme. À Paris, j’avais l’habitude du Marais où je travaillais, un quartier super tonique, qui grouille de monde. Là, avec la cloche de l’église pour tout bruit, j’étais vraiment dépaysée ! Mais ensuite, on s’est très bien adaptés. On a complètement adopté ce rythme plus calme, qui nous surprenait au début, mais qu’on ne remarque même plus.

Vos amis parisiens, ils viennent vous voir ?

Très souvent, oui. Ils adorent Lyon ! Pour eux, ici, c’est les vacances, le calme. Nous, on ne remarque même plus ça ! Certains d’entre eux veulent venir s’installer ici, on ne peut que les y encourager.

Les principaux avantages de Lyon ?

Il y a plein de choses à faire ici. Même si on sort moins qu’avant, on sort aussi mieux. L’autre avantage, c’est évidemment la situation géographique de Lyon, à 1h55 de Paris, à quelques heures de la montagne et de la mer. Quand on en a marre de la ville, on prend notre voiture, on est à la campagne en 45 minutes. Un peu plus dépaysant qu’une après-midi dans un parc.


Merci à Caroline Takvorian pour ses réponses !

Diana

Après plus de dix ans passés à Paris, Diana s'installe à Lyon en 2016 et en découvre compulsivement toutes les bonnes adresses. Pour partager ses meilleures trouvailles, elle a l'idée de créer Inside Lyon. Ça tombe bien : geekette sur les bords, elle aime autant l'écriture et la gestion de site internet que la cuisine libanaise et l'opéra ! Son Instagram : @diana.insidelyon

Lyon vue par… Caroline Takvorian commentaires

Et vous, vous en pensez-quoi ?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.